Vous êtes ici : Actualités > Opérateurs de compétences

Répondre aux enjeux de la formation professionnelle grâce aux opérateurs de compétences


opérateurs de compétences
Les opérateurs de compétences vont succéder aux OPCA. Leurs missions sont les suivantes :
  • Aider les branches professionnelles à exercer leurs nouvelles responsabilités dans le champ de l’alternance et anticiper les mutations technologiques.
  • Définir le coût par contrat en alternance.
  • Mettre en œuvre le paiement au contrat des CFA prévu par la loi.
  • Co-construire les diplômes et certifications (référentiels de compétences et d’activités)
  • Proposer des services de proximité à destination des entreprises & salariés (dont apprentis)

Les opérateurs de compétences seront au nombre de 11, soit environ la moitié par rapport aux OPCA actuels. Ils seront créés par cohérence de métiers et de compétences. Le but est de réunir les secteurs avec des enjeux communs (agriculture & agro-alimentaire par exemple).

Au 31 décembre 2018, chaque branche devra avoir décidé de son opérateur de rattachement. Les nouveaux agréments prendront place au 1er avril 2019, la désignation officielle des OPCO aura lieu le 1er janvier 2020.

Les OPCA collectaient les cotisations des entreprises pour organiser ces fonds dans différents chapitres prévus par la loi (plan de formation, professionnalisation, CPF, etc.). Les opérateurs de compétences n’auront plus à collecter les cotisations légales qui seront désormais collectées par les URSSAF. Ils seront cependant gestionnaires de deux enveloppes distinctes : le financement de l’alternance et le financement du plan de formation des entreprises de moins de 50 salariés. Cette gestion sera faite en collaboration avec les branches adhérentes qui devront déterminer le niveau de prise en charge d’un contrat et déterminer les priorités d’utilisation de l’enveloppe TPME.

Les branches auront des difficultés à faire ces recommandations puisque les coûts d’une même formation sont très variable d’un établissement à l’autre.

France Compétences devra également accompagner les branches dans la réalisation des estimations tarifaires notamment grâce à la formalisation d’un cahier des charges répertoriant les différents frais à prendre en compte : frais pédagogiques, localisation du centre de formation, nature de la formation, etc.

Vocabulaire :

Opérateurs de compétences : Ils auront une compétence nationale et seront paritaires. Ils seront agréés par l’Etat.

France compétences : Agence nationale permettant de réguler la qualité des formations et leur coût. Cette entité regroupe le CNEFOP (Conseil National de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelles), le COPANEF (comité interprofessionnel pour l’emploi et la formation) et le FPSPP (Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels).

TPME : Très petites et moyennes entreprises.

Contactez-nous